l’après Fiesta Hispanica

La « Fiesta Hispánica » donnée au Centro Espagnol ce samedi 11 octobre 2014, en l’honneur de la fête nationale espagnole du 12 octobre, était l’occasion de mettre en lumière les langues des deux pays : l’espagnol et le français avec deux grands écrivains et philosophes, Prix Nobels de Littérature, Miguel de Unamuno et Albert Camus.

L’après-midi commença par une conférence de Mercedes Almagro dans la langue de Cervantès qui nous mena, par un délicieux détour, des grands mythes grecs à l’existentialisme d’Unamuno et à l’absurde de Camus à travers les œuvres Niebla et L’étranger.

Le public, nombreux, était attentif et participatif. Quel est le but de notre existence sur terre ? Comment vivre avec ce « sentiment tragique de la vie »? Miguel de Unamuno et Albert Camus donnent une réponse…

Le Trio « Triolc’A » des « Copains d’Après », nous ont enchanté avec des chansons de Georges Brassens mais aussi des textes d’autres poètes comme Victor Hugo, Paul Fort, Antoine Pol et ses merveilleuses Passantes que Georges Brassens a mis en musique.

Un apéritif, à base de Tapas, offert par le Centro sous les photographies flamencas de Gaby Cuartero conclue cette première partie.

La Cie. Lorenzo Ruiz anime la soirée avec un spectacle de haute volée « Sueños de Albayzín » : des chants profonds sortis des entrailles de cette terre andalouse portés par des voix, des guitares, un piano et des danses chargés du duende. Le bailaor Lorenzo Ruiz, par sa force, sa fougue et sa puissance déchire les émois. Le public ravi applaudit debout. Quelle belle fête !

Nous tenons à remercier l’aide apportée par el Ministerio de Educación y Cultura du Gouvernement Espagnol. Nous remercions aussi nos partenaires, le groupe TriolC’A, le photographe Gaby Cuartero, Mercedes Almagro, les banques CIC Iberbanco et Crédit Mutuel ainsi que la Cie Lorenzo Ruiz pour ce programme en entrée libre.

La Présidente.

 

P1010855

P1010856

P1010858

P1010859

P1010866

P1010877 2

P1010881

P1010884

Ce contenu a été publié dans Uncategorised. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *