Français

 

Son histoire

 

 

L’origine de l’association remonte à février 1888 sous forme d’une « Société de Secours Mutuels » afin de procurer une assistance aux travailleurs manuels en provenance d’Espagne.

Quelques années plus tard entre 1916 et 1920, grâce à la fusion de trois mutuelles, l’association devient Centro espagnol des Pyrénées-Orientales suivi de Pro Patria des sociétés « Colonia española », « Union Ibérica », « Centro Español-La Paloma ». Elle acquiert, alors,  un terrain de 626 mètres carrés.   Des années durant, la persistance et l’enthousiasme des « socios » venant pour la plupart de la province de Girona, ont permis la construction d’un bâtiment de plus de 1500 m2 qui se détache encore aujourd’hui des constructions qui l’entourent dans le centre de Perpignan. Durant ces premières années, de nombreuses activités ont été organisées au Centro pour mettre en avant la culture et les traditions du pays voisin. Cependant, les trois années de la guerre civile vont certainement être une des périodes les plus remarquables du Centro, les locaux sont alors transformés en résidence- collège pour des enfants espagnols arrivés en France pour fuir la guerre. Le conseil d’administration était alors présidé par Don Agustín Sala, enseignant républicain. Les sociétaires mettent en œuvre un comité « Pro-Colonia de Niños Españoles » composé de représentants des villes les plus importantes du Roussillon, afin de mener à bien une campagne de sensibilisation et de collecte de dons, vêtements et aliments. Les locaux du Centre sont alors transformés en salles de classe, dortoirs, infirmerie, cuisine, salles de théâtre, gymnase et cour de récréation. Ce sont les sociétaires eux-mêmes qui mènent à bien ces travaux afin d’accueillir un nombre maximum d’enfants. L’enseignement reçu par ces derniers est fortement influencé par l’enseignement républicain, les professeurs envoyés depuis l’Espagne suivaient en effet les principes de la Institución Libre de Enseñanza. Les documents du Centro font état d’un total de 750 enfants accueillis en pension complète et de 1204 enfants qui ont pu bénéficier d’une éducation, d’une assistance et d’une aide alimentaire jusqu’à la fin de 1939, moment où la Dirección General de Evacuación del Ministerio de Trabajo y Asistencia Social del Gobierno de la República prend part à cette œuvre humanitaire. Durant toutes ces années, le Centro n’a connu qu’un seul mot d’ordre :

                      

                                                              Sauvons les enfants !


Le Centro Espagnol reste, aujourd’hui encore, ce lieu de mémoire de cet exil douloureusement vécu par des milliers d’espagnols mais aussi la mémoire d’une poignée d’hommes qui sous le sceau de l’amitié, a fondé ce Centro pour accueillir des enfants exilés, pour soutenir ces familles désespérées qui fuyaient l’horreur de la guerre, et leur redonner l’espoir de jours meilleurs. Le Centro était pour chaque espagnol qui se sentait déraciné, un petit bout de sa lointaine terre natale…


75 ans se sont écoulés et le Centro Espagnol n’a rien oublié de ce qu’il a vécu… Mais fort de son passé, il a su conserver cet esprit fraternel et accueille aujourd’hui en son sein, 350 adhérents qui viennent partager des instants d’émotion et de convivialité. Au travers de ses nombreuses activités artistiques et culturelles (spectacles, danses, chorales, théâtre, conférences et photos, peinture, couture, dentelles), le Centro est devenu le réceptacle de la culture hispanique, mais aussi de toutes celles qui enrichissent nos âmes… Le Centro tisse des liens entre les anciennes et les futures générations, c’est un témoin privilégié de l’histoire résolument tourné vers l’avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *