Visite de Barcelone

Introduction
Il s’agit de faire un tour parmi les monuments les plus emblématiques de la Péninsule en raison du Centenaire. En effet, les « socios » du Centro Espagnol venaient de toute l’Espagne !

1 ) Le Poble Espanyol est un village unique construit à partir de la reproduction de 117 édifices, à échelle réelle, de différentes régions espagnoles. Une promenade agréable et tranquille vous permettra de découvrir la variété du patrimoine architectonique de la péninsule : du quartier andalou à l’architecture monastique romane catalane.

Voyager à pied et en quelques minutes de Cordoue à Besalú ou de Cangas de Onís à Medinaceli en passant pas Majorque, Saint-Jacques-de-Compostelle, Caceres et bien d’autres coins de la péninsule ibérique pour découvrir l’architecture populaire espagnole d’un autre point de vue est possible. C’est la magie du Poble Espanyol.

Un village particulier fondé en 1929

Il s’agit d’un village construit en haut de la montagne, Montjuïc. Et c’est exactement cela: un village. Avec sa place principale et d’autres plus petites, avec des rues constituées de maisons traditionnelles de différents styles de l’architecture espagnole: romane, gothique, mudéjar, Renaissance, Baroque… En en plus, des jardins, des fontaines, des murailles… et même un monastère et un musée!

Tous sont des éléments communs à la plupart des villages d’Espagne et cela est parfaitement synthétisé au Poble Espanyol de Barcelone. C’était précisément le but des concepteurs de cette enceinte, construite en 1929 pour l’Exposition Internationale de Barcelone. Au total, 117 constructions qui sont en fait des répliques à taille réelle d’autres déjà existantes.

L’architecte Puig i Cadafalch a imaginé l’idée originale et ses collègues Francesc Folguera et Ramón Reventós l’ont matérialisée avec l’aide du critique d’art Miquel Utrillo et du peintre Xavier Nogués, qui ont visité 1.600 villes dans toute la péninsule en prenant des notes et en dessinant afin de capturer la vraie essence de l’architecture espagnole. Une essence qui ne se transmet pas au travers de grands monuments mais plutôt avec des bâtiments populaires, des petites églises ou des charmantes petites places, le résultat de siècles d’histoire. Le projet a rencontré un tel succès que les autorités de l’époque ont décidé de conserver l’enceinte pour les générations suivantes.

Dans un espace dédié à l’architecture, à la culture et aux traditions de l’Espagne, il ne
pouvait manquer une démonstration de son artisanat, représenté par une vingtaine d’ateliers que le visiteur peut découvrir au sein Poble Espanyol. En fait, il s’agit là de l’ensemble d’artisanat le plus beau et le plus étendu de Barcelone et de la Catalogne, composé de professionnels issus de différentes générations et travaillant de leurs mains au quotidien.
2) Le Poble Espanyol, en plus d’être un musée architectonique, promeut la diffusion de l’art et de la culture à travers différentes initiatives artistiques. Pour cela, il dispose de plusieurs espaces d’exposition où l’on peut contempler une grande variété d’œuvres d’art contemporain.

Le bâtiment de la Fondation Joan Miró a été conçu par Josep Lluís Sert.

Il met idéalement en scène le travail de Joan Miró qui durant toute sa vie avait justement eu un intérêt particulier pour la diversité des matériaux, des formes et des couleurs.
Un voyage à travers de ses recherches artistiques : peinture, sculpture, céramique, théâtre, tapisserie…

Joan Miró est considéré comme l’un des plus grands artistes-peintres surréalistes de son époque. La collection du musée (principalement des œuvres de Miró) comprend plus de 10.000 œuvres d’art.

Ce contenu a été publié dans saison 2019 - 2020. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.